UberEats est arrivé à Reims, Clermond-Ferrand et Tours: postuler en tant que livreur

Spread the love

Lorsque j’écrivais (il y a un peu plus un mois) dans cet article que bientôt les ouvertures de villes par les sociétés de la foodtech seraient quasi quotidiennes, je ne croyais pas si bien dire! Surtout, je ne pensais pas que cela arriverait aussi vite.

En effet, une semaine après l’ouverture d’UberEats à Rennes et à Limoges, trois nouvelles villes sont ‘tombées’ dans l’escarcelle de Uber entre la semaine dernière et hier: ReimsClermont-Ferrand et Tours.

Je suis tellement lent à écrire mes articles que j’ai appris pour Tours en finalisant cet article 😂

Du coup il va falloir que je repense la manière de faire de ce blog: je me vois mal écrire un article chaque semaine pour les ouvertures d’UberEats, qui globalement vont raconter la même chose 😅. Je vais peut être mettre en place un seul article mensuel de récap, et des pages spécifiques non référencées dans l’index, avec les détails pour ceux qui souhaitent postuler.

Pour éviter trop de redite, et pour ceux d’entre vous qui découvrent le job de livreur à vélo,  voici une sélection de précédents articles qui présentent la manière de fonctionner de UberEats:

  • lancement à Lille: présentation du système de rémunération, avantages/inconvénients et procédure de recrutement (+ guide de création du statut d’auto entrepreneur)
  • lancement à Dijon: passer directement au chapitre ‘RETOUR DE MES (PAS TOUT À FAIT) PREMIERS SHIFTS AVEC UBEREATS’ pour avoir mon avis récent sur le boulot chez Uber

Pour ceux qui auraient la flemme de lire ces articles, trois choses importantes à savoir:

  • le paiement s’effectue à la course (approximativement entre 4 et 9€ par livraison)
  • lorsqu’il y a des minimums garantis, ceux ci permettent de compléter vos revenus si le montant de vos commandes est inférieur à ces minimums horaires (ils ne s’additionnent pas). Ces montants sont bruts (il faut enlever 25%)
  • vous pouvez vous connecter quand vous le souhaitez (pas de planning sur lequel s’inscrire), et n’importe où dans la zone de couverture. Il est même possible de se connecter dans la ville de son choix! (si vous souhaitez bosser un peu pendant vos vacances par exemple :p)

Reims

Chanceux coursier de Reims, vous faites dorénavant parti des villes moyennes qui ont le choix des boites pour bosser à vélo: Deliveroo, Fetch et donc maintenant UberEats.

 

Une bonne amplitude horaire (11h/23h) et des minimums garantis tout au long de la journée, voici la grille tarifaire de lancement:

Grille tarifaire UberEats pour Reims

Tous les détails de la tarification sont disponibles ici: https://www.uber.com/en-FR/drive/resources/primes-ubereats-reims/

Pour postuler, ça se passe ici: https://www.uber.com/a/signup/drive/deliver/?70307t=&city=reims&invite_code=u1gdnbr4ue

Un petit article de presse relatant le lancement:

http://www.lunion.fr/55794/article/2017-10-19/la-liste-des-restaurants-livres-domicile-par-ubereats-reims#

 

Clermont-Ferrand

Clermont-Ferrand est une des villes présentant le meilleur rapport coût de la vie/taille de la ville. En conséquence de quoi, Uber vous a puni 😅 en ne proposant pas de minimum garantis comme cela est le cas un peu partout en France, au moins pendant les premières semaines de lancement. N’hésitez pas à aller gueuler aux bureaux en montrant les tarifications des autres villes….

 

Vous n’aurez donc que le paiement à la course, comme stipulé ici: https://www.uber.com/fr/drive/resources/ubereats-clermont/

Tout comme Reims, Clermont dispose de trois alternatives pour les coursiers à vélo: Deliveroo, Fetch, et UberEats donc.

La presse locale a plutôt été bavarde pour le lancement:

http://www.radiorva.com/news/locales/8554/clermont-ferrand-ubereats-arrive-aujourd-hui

http://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand/vie-pratique-consommation/puy-de-dome/2017/10/19/apres-deliveroo-et-fetch-ubereats-debarque-a-clermont-ferrand_12593879.html

http://www.newsauvergne.com/societe-actualite-auvergne-letacuteessentiel-des-actualites–des-news-des-infos-en-auvergne—newsauvergnecom-ra7/ubereats-tisse-sa-toile-en-auvergne-actualite-auvergne-letacuteessentiel-des-actualites–des-news-des-infos-en-auvergne—newsauvergnecom-ac9658.html

On apprend ainsi que UberEats vise les 20 villes avant la fin de l’année (16 à ce jour), ce qui devrait lui permettre de talonner Deliveroo, et de la dépasser rapidement au cours du premier trimestre 2018.

Enfin, où l’on apprend que Clermont a été désigné première ville de France où il y fait bon vivre 🙂:

http://www.lexpress.fr/region/auvergne/vivre-dans-le-sud-est-clermont-ferrand-l-invitee-surprise_1733103.html

A titre perso, si je devais bouger pour optimiser le mix entre loyer/avantage d’une grande ville/possibilité de bosser en indépendant, Clermont serait dans ma shortlist, avec des villes comme Saint Etienne, voire Limoges, Poitiers, Vichy… Pas forcément des villes qui font rêver à priori, mais qui présentent l’avantage d’un coût de l’immobilier réduit tout en restant des villes moyennes, à proximité de la campagne.

Quand on n’a pas d’attaches géographiques particulière, et la possibilité de travailler en indépendant et/ou en télétravail, le lieux d’habitation fait parti intégrante du business plan 🙂

Postuler à Clermont-Ferrand: https://www.uber.com/a/signup/drive/deliver/?70307t=&city=clermont-ferrand&invite_code=u1gdnbr4ue

Tours

Encore une ville moyenne, avec une grande urbaine. Deliveroo y est présente depuis Mars 2017.

 

UberEats vous propose une grille de minimums garantis, mais seulement du jeudi au dimanche:

 

Grille tarifaire pour Tours

 

C’est donc plus réduit que pour Reims pour lequel les garanties sont présentes tous les jours, mais ici les taux horaires sont plus avantageux. Encore une fois, ne pas oublier de retrancher 25% de frais Uber…

 

Pour postuler à Tourshttps://www.uber.com/a/signup/drive/deliver/?70307t=&city=tours&invite_code=u1gdnbr4ue

5 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *