Les derniers lancements de villes

Spread the love

La foodtech, loin d’être en crise malgré un business model peu rentable et ses récentes ‘manifs’ de coursiers continue son extension en France.

Comme depuis le début de ce blog j’essaie de tenir à jour un recensement exhaustif des villes où sont implantées les boites de foodtech. Mais alors qu’au départ (il y a pas loin de deux ans)  chaque lancement était un petit événement faisant la couverture des journaux locaux, dorénavant cela est devenu une routine qui ne fait plus guère de bruit médiatiquement.

On peut comparer cela aux supermarchés, dont les premières ouvertures se faisaient en grande pompe avant que cela ne devienne banal. Il arrivera sans doute un jour où les ouvertures de villes seront quotidiennes (on en est plus très loin!).

Deliveroo

Le 8 septembre, a eu lieu le lancement de Nancy (comme je l’avais prédit ici 🙂 ) , qui est comme par hasard la ville d’origine de la petite startup Fetch. Cette dernière, présente à Nancy, Metz, Reims, Dijon et Clermont-Ferrand est en train de voir débouler peu à peu les mastodontes de la foodtech sur son territoire (l’Est de la France).

Lancement également de La Rochelle ce 13 septembre, ce qui est plus surprenant. Avec 75000 habitants seulement, il s’agit dorénavant de la plus petite ville desservie par Deliveroo.

Au total, ce sont donc désormais 22 villes (en comptant Villeurbanne) couvertes par la marque au kangourou.

UberEats

Rouen l’ex ‘plus petite ville de Deliveroo’ a été ouverte ce jour (13 septembre) chez UberEats!

Si on m’avait dit il y a un an et demi qu’après Chicago, Houston, San Francisco ou encore Paris, on verrait débarquer UberEats à Rouen, j’aurais eu du mal à y croire 😅

Et la semaine dernière (le 6 septembre), c’était à Montpellier que débarquait la boite américaine.

Au total ce sont donc 11 villes couvertes par Uber, et beaucoup plus si on compte les banlieues, car à la différence de Deliveroo ou Foodora, Uber s’étend assez loin en périphérie des villes.

Cliquez ici pour postuler en tant que coursier chez UberEats à Montpellier: https://goo.gl/xucqUr ou à Rouen: https://goo.gl/yWatyf

Stuart

Toujours aussi discrète (forcément, à la différence des autres boites de foodtech elle n’est qu’un intermédiaire B2B sans ‘façade’ pour le grand public), Stuart continue néanmoins de s’étendre en France (ainsi qu’à l’étranger).

Ainsi après Lyon en fin d’année dernière, Toulouse a rejoint le groupe (j’ai pas réussi à trouver la date de lancement), ainsi que Bordeaux (le 22 aout) et Montpellier début septembre si j’en crois cette offre d’emploi pour un ‘City Laucher’ (sic). Lille devrait suivre rapidement d’après cette autre offre (qui date bizarrement d’il y a deux mois déjà. On remarquera qu’ils n’ont même pas pris le temps de mettre à jour le nom de la ville -Bordeaux- dans leur copier coller).

Foodora

Ràs chez eux, cela fait déjà plusieurs mois qu’ils n’ont pas ouvert de nouvelles villes (8 au total pour l’instant). Comme le dirait un ancien proverbe: à vélo, quand on avance pas, on tombe! 😋

L’avenir nous dira si c’est bon ou mauvais signe…

Normalement Marseille, Rennes et Nice devrait ouvrir d’ici la fin d’année.

Bilan provisoire 2017

Parce que le nombre total de villes n’est qu’un indice parmi d’autres, il peut être intéressant de savoir qui a ouvert le plus de ville en 2017, et donc qui est le plus en croissance.

A la première place on retrouve UberEats avec 9 nouvelles villes en 2017! Ensuite Deliveroo avec 7, puis Foodora et Stuart à égalité avec 3 ouvertures de villes.

On refera le bilan en fin d’année 🙂

 

5 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *