Deconnexion massive le 15 mars

Spread the love

 

Meilleurs Tarifs

Notamment pour les coursiers Deliveroo qui ne sont pas à l’ancien contrat, et qui de plus ne bénéficient pas de minimum garanti les midi et les après midi (!).

Etant à l’ancienne tarification (7.5€ de l’heure et 3€ la course), je fais parti des privilégiés, mais pour combien de temps? Depuis environ un mois, on voit presque quotidiennement des coursiers à l’ancienne tarification poster sur les groupes Facebook leur lettre de ‘licenciement’ pour des motifs plus ou moins flous. Est-ce que le but de Deliveroo est de se débarrasser une fois pour toute des anciens contrats?

Stopper la baisse continue de nos bonus. Les bonus pluie sont ainsi passés de 15 € par shift (maximum 30€ par jour) à 1€ par course (qui n’a jamais réellement été appliqué à cause du seuil de déclenchement trop élevé), puis ont tout simplement disparus, laissant place à des bonus ‘exceptionnels’ (au bon vouloir de la direction) d’après nos dernières conditions tarifaires parvenues par email.

Le week end dernier la région rhône alpes, comme beaucoup d’autres en France était en alerte orange intempéries (cela veut dire déplacements fortement déconseillés). Pluie et vent violent, il y a eu plusieurs morts en France (arbres arrachés notamment). Pas un mot des plateformes pour nous dire de ne pas aller travailler. Cela ne leur est pas venue à l’idée de mettre leur site en ‘off’ pour protéger leur livreurs. Plusieurs livreurs se sont cassés la gueule à cause du vent, un autre a faillit finir sous un panneau publicitaire arraché. A quand le premier mort?

Les bonus week end sont passés de 50€ pour trois soirs travaillés (vendredi à dimanche, quelles que soit la durée des shifts), à un taux horaire permettant un bonus maximum de 40€ dans un premier temps, puis 16€ maximum depuis environ deux semaines. Perte de 34€ par semaine, soit 145€ par mois (1740€ par an). Pour un temps de travail de 35 heures par semaine, cela fait chuter le taux horaire de 1€, tout simplement. Pour quelqu’un à 14€ brut de l’heure, cela représente une perte sèche de 7% de pouvoir d’achat.

Une entreprise lambda qui aurait fait ça à ses employés se serait vu opposer une grève générale et aurait fait les titres du 20h, avec probablement une implication des politiques dans les négociations.

Ne pas oublier qu’en tant qu’auto entrepreneur nous ne disposons pas de congés payés, d’arrêts maladies, de chômage, et d’une retraite ‘minimale’ (car basée sur un taux forfaitaire). Donc on ne pas se contenter d’un taux horaire qui tend à baisser vers le smic: en tarification réelle on serait alors très en dessous. Notre taux horaire doit nous permettre de mettre de l’argent de côté pour compenser les pertes sociales de notre statut.

Respect de l’indépendance

Les plateformes veulent le beurre et l’argent du beurre. Puisque l’on est auto entrepreneur, elles ne payent pas de cotisations sociales, alors que normalement pour 1€ versé au ‘salarié’ elles devraient verser entre 0.4 et 1€ de cotisation patronales selon le montant des ‘salaires’.

L’économie est énorme, pourtant comme on vient de le voir, elles ne cessent de tirer les tarifications vers le bas.

Mais cela ne suffit pas. Elles nous rappellent sans cesse que nous sommes indépendant, pourtant:

  • ce sont elles qui fixent nos tarifications, et (à part Foodora), ce sont elles qui éditent nos factures (ce qui est interdit légalement)
  • nous devons porter l’uniforme avec leurs logos. Deliveroo a mis en place un système de flicage par les restaurateurs. Ces derniers peuvent signaler via leur tablette que l’on ne porte pas leurs couleurs. Les emails pour ‘non port de la tenue’ semblent pleuvoir depuis quelque temps. Emails menaçants, car d’après eux ceci représente une entorse au contrat que l’on a signé (sous entendu, tu te fais prendre encore une fois, tu viens rendre ton sac et ton contrat se termine).
  • interdiction de bosser simultanément pour plusieurs plateformes (compréhensible pour les anciens contrats, mais encore une fois hors la loi pour les nouveaux payés à la course)
  • flicage permanent: si l’on met trop de temps pour aller à/attendre à un resto/pour livrer on reçoit un appel du service client

Gel des recrutements

Le recrutement des plateformes est continu. D’un côté cela se comprend, car c’est un métier où le turn over est important. Mais cela veut également dire bourrage des créneaux (ce qui ne leur coûte rien puisque tous les nouveaux sont payés à la tâche), et baisse de la quantité de travail pour tout le monde.
Deliveroo semble avoir un peu mis le frein, mais il y a encore trop de soirs où sur le shift long (18h15/22h45) la première course ne tombe qu’à 19h, et la dernière à 21h30, à cause du surnombre de livreurs.

Un coursier payé à la tâche est ainsi d’astreinte pendant plus de 2 heures, le tout gratuitement.

Les recrutements scooter sont toujours en place chez Deliveroo. Pour information un scooter peut tourner à 6 courses par heure en heure de pointe, soit le boulot de deux coursiers à vélo.

Déco du  15 mars

Mercredi prochain sera donc la première déconnexion nationale des coursiers. Rendez vous place de la république à Paris, et place des Terreaux à Lyon. Les autres villes devraient également suivre.

Difficile de dire quel en sera l’impact. En ce qui me concerne, j’ai ‘posé’ ma soirée. Je ne sais pas si certains vont se déconnecter tout en étant planifié, mais c’est un risque trop grand de voir son contrat résilié…

Comme je le disais plus haut, le turn over est important, le recrutement continu. Les plannings sont pleins, avec des dizaines de coursiers qui attendent un créneau pour bosser. Les plateformes peuvent très certainement se permettre de ‘virer’ plusieurs dizaines de coursiers sans impacter leur fonctionnement.

L’occasion est certainement belle pour attirer l’attention des médias, et peut être des politiques comme au Royaume Uni. Car notre salut viendra sans doute de la législation: en l’état actuel les plateformes peuvent se comporter en cow boys en toute impunité, et c’est difficile de lutter à armes égales.

Articles de presse

https://rebellyon.info/Appel-national-a-la-deconnexion-des-17556

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2017/03/09/97002-20170309FILWWW00150-la-cgt-cree-un-syndicat-pour-les-coursiers-a-velo.php

http://www.sudouest.fr/2017/03/10/coursiers-a-velo-a-bordeaux-notre-precarite-est-totale-3266556-2780.php#xtor=RSS-10521769

http://www.20minutes.fr/bordeaux/2028559-20170310-syndicat-coursiers-velo-nait-bordeaux-veut-devenir-riches-metier-viable

 

http://objectifaquitaine.latribune.fr/business/2017-03-16/les-coursiers-a-velo-de-la-gironde-opposes-a-la-deconnexion.html

 

18 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *