Pauperisation des livreurs vélo: la guerre a commencé

Spread the love

Depuis que je fait ce boulot de coursier livreur, il y a une chose que j’ai toujours gardé en tête: le niveau de rémunération actuel ne sera sans doute pas maintenu à long terme.

Début janvier, alors que je commençais tout juste à travailler pour Take Eat Easy, les bonus week end sautaient, et les minimums revus à la baisse. Pour rappel, les bonus week end étaient de 50€ si l’on travaillait les 3 soirs du week end (vendredi à dimanche). Cela représentait donc une perte sèche de 200€ par mois rien que pour ce bonus là.

Deliveroo vient de profiter de l’arrêt de TEE pour resserrer la vis. Ainsi à partir du 8 août les rémunérations pour les nouveaux passent à seulement 5.75€ la course (avec des minimums assurés), au lieu de 7.5€ de l’heure plus 2 à 4€ la livraison. Pour l’instant, les anciens sont seulement ‘incités’ à passer à la nouvelle rémunération, mais pendant combien de temps nous seront tolérés?

Comme d’habitude, c’est pour notre bien, même langage que TEE en janvier: vous gagnerez plus au final…

Le pire c’est que d’après eux, c’est nous qui avons voulu cela, sous prétexte d’un sondage qui fait ressortir notre besoin de plus de flexibilité.

C’est marrant, les bikers anglais ont reçu le même message, mot pour mot.

La mise en place de la nouvelle grille tarifaire est vicieuse, car avec des minimums assurés différents selon les créneaux horaires, le calcul global n’est pas évident. Surtout, on ne sait pas si les bonus week end seront conservés ou pas…

Un petit calcul? Pour ma part je tourne au minimum à 2 courses par heure. A 3 euros la course, je m’assure ainsi 13.5 euros de l’heure. Les nouveaux minimums (2 courses par heures assurées) sont de 11.5€ de l’heure les midis et les soirs. Aucune info concernant les après midi, donc à priori pas de minimum pour ces créneaux là.

Je suis donc perdant sur tous les créneaux horaires, sauf les dimanches soirs où 3 courses par heures nous sont garanties, soit 17.5€ de l’heure.

Pour ma part, j’estime qu’avec ce système je perdrais au minimum 300 à 400€ par mois pour un temps plein.

Pour un coursier à 4€ la course, c’est évidemment encore bien plus. Il n’y a que ceux à 2€ la course qui pourraient y trouver leur compte.

Que faire? Se laisser endormir à coup de baisse tarifaire tous les 6 mois?

Les bikers de Londres ne se laissent pas faire et viennent de faire une gréve massive hier soir:

http://metro.co.uk/2016/08/11/deliveroo-drivers-strike-in-row-over-pay-6060741/

Avec la nouvelle rémunération, ils passent sous les minimums de paiement en vigueur à Londres. Rigolo, quand on sait que Deliveroo vient de lever 275 millions d’euros, et qu’ils sont dorénavant valorisés à 1 milliard d’euros.

 

 

Dans cette vidéo on peut voir un manager de Deliveroo UK inviter les bikers à venir négocier individuellement (haha, ils sont malins ‘là haut dans les bureaux’) se faire copieusement siffler. Les coursiers répondent qu’ils veulent une négociation collective.

C’est bien connu que les managers Deliveroo, globalement, ont plutôt du mépris pour les coursiers. Il suffit de voir comment nous sommes traités quand on a la moindre demande à faire, où encore la censure systématique sur le groupe facebook des coursiers.

Cette vidéo démontre que le rapport de force s’équilibre (pour ma part, je pensais qu’une grève massive serait impossible à mettre en place), et qu’il ne suffirait pas de grand chose pour que tout cela dégénère. Comment est ce que cela va finir….? Réponse dans les prochains mois.

14 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *